Nathan Chevalier
Journal Intime d'un mouilleur de couches.

Après la Pluie…

Vient toujours le beau temps. C’est une constante sur notre planète. Voici donc les nouvelles toutes fraiches ! Tout d’abord, le 20 Mars rendez-vous à la clinique pour un bilan après 3 semaines de traitement. Confirmation que le col vécisal est bien la cause de ces nuits agitées (le Vésicare ayant eu l’effet inverse à celui escompté) et l’Alfuzosine (un alpha-bloquant selectif), permet d’améliorer ma qualité de sommeil. Le 22 Avril, un bilan uro-dynamique sera effectué pour avoir une cartographie complète. Une cartographie qui servira à mon urologue tunisien pour proceder aux derniers reglages et mettre ainsi un point final à ces pérégrinations tunisiennes. Mon urologue français, un homme très sympathique, emphatique et compréhensif, n’envisage toutefois pas d’intervention de son coté mais comprend néanmoins la démarche et les raisons qui me poussent à vouloir aller au bout de ce sinueux chemin. J’ai eu dans la foulée mon Cher Dr adoré au telephone qui confirme le diagnostic et nous avons calé une date pour l’ultime intervention. Retour en terre africaine le 04 Mai prochain avec Nathy bien évidemment. Cette intervention sera donc adapté au bilan uro-dynamique et très vraisemblablement limitée à completer l’incision du col vésical. Ensuite c’est promis, juré, craché, je profite. Pour être franc et sincère, je profite déjà de cette pissouserie au quotidien. Nathy est d’ailleurs surprise de me voir moins stressé à l’idée que l’on aperçoive ou devine ma couche. Une couche toujours protégée par une culotte plastique qui bien souvent déborde du jean. Avec des tee shirts courts, (je rentre dans du 14 ans) il arrive bien souvent que la culotte soit visible. Il faut assumer ses choix et vu que le mien n’a pas de retour possible à moins de me faire greffer un sphincter artificiel (ca serait le comble), je n’ai d’autre alternative que de vivre pleinement cette vie rythmée par des changements de couches réguliers. Au travail, c’est aussi une question d’adaptation. Il m’arrive parfois d’avoir envie de faire caca et je dois donc enlever la couche et la remettre. Je ne prête même plus attention aux bruits des scratchs qui sont pourtant bien audibles (surtout avec les comficare, Nathy peut en temoigner). Les comficare qui sont devenues mes couches quotidiennes lorsque je dois sortir. La rolls des couches qui tient la journée facile !!…Un peu moins discrètes que les Abenas mais pas tant que ca tout compte fait. Bien que je fasse très attention au travail (tee shirts et pulls longs), je pense avoir été repéré à plusieurs reprises…Quoi qu’il en soit je m’en fou.
Le 03 Avril prochain c’est visite médicale. Nathy est aux anges (tu m’étonnes !). Je vais toutefois devoir broder une belle histoire (ca je sais faire). Affaire à suivre…

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Un grand merci à vous tous !

Je voulais vous remercier pour votre soutien. Je devrais plutôt dire “Nous” vous remercions pour vos messages qui nous vont droit au coeur à Nathy et à moi. La vie est faite de surprises. Ce n’est pas un long fleuve tranquille (surtout nous concernant ).
C’est en les acceptant que l’on devient plus fort encore. Nous ne baissons pas les bras loin de là ! A l’heure où je vous écris ces mots, le moral est comme le temps : Beau Fixe. Ce qui est paradoxal c’est que les nuits sont toujours très perturbées alors qu’en journée tout est nickel. Le 19 Mars je retourne voir mon Urologue français afin de comprendre ce qui cloche (il y a forcement une cause mais laquelle?).
C’est en fait notre dead line à partir de laquelle nous déciderons ou non de retourner en Tunisie. Selon Mon urologue Tunisien, la cause est liée au col vésical. C’est bien évidement ce que je pense aussi. Il suffit de “compléter l’incision du col” selon ses propres termes. Une intervention bénigne en déambulatoire. Le col a encore quelques résistances que mon urologue français a bien observé mais qu’il jugeait insuffisant pour assurer une quelconque continence. En écrivant ces lignes je m’amuse des propos qu’avait tenu un “lecteur assidu” jugeant que “ça tournait en rond”. Il n’a pas tort mais impossible d’avancer sans avoir définitivement clos cette partie du dossier.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Petit message…

Je me rends compte que cela fait longtemps que je n’ai rien écris sur ce blog. Vous devez naturellement vous poser des tonnes de questions. Le moral n’est pas vraiment au beau fixe, mais grâce à Nathy je tiens le coup. Les nuits sont toujours perturbées et la situation s’est renversée vers fin décembre. Cela a fini par me miner le moral. Le 11 Février le résultat de la cystoscopie ne nous a apporté aucune réponse. Le col vésical est bien ouvert, la résection est OK et seule une hyper activité de la vessie peut (selon mon urologue français) causer ces nuits agitées. Il a bien noté une contraction du col mais insuffisante selon lui pour assurer une quelconque continence. Il m’a prescrit un traitement (vésicare) mais ce dernier semble avoir une action contraire à celui escompté. Des réveils systématiques avec envie d’uriner finissent par éroder jour après jour un moral d’acier. J’aurai aimé ne jamais écrire ces mots mais par honnêteté je me devais de le faire. Voilà vous savez tout.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
Translate »
error: Contenu protégé !!