Nathan Chevalier
Journal Intime d'un mouilleur de couches.

“Vous êtes un cas à part !”

Bilan Uro-dynamique : “Il faut une double et même triple incision du sphincter. “
Voilà exactement les termes du message que j’ai reçu de mon urologue tunisien. Il faut dire qu’il n’avait jamais vu un bilan uro-dynamique aussi singulier pour une personne ayant eu une incontinentation avec résection de la prostate. Mardi 22 Avril dernier, j’ai fait un bilan uro-dynamique afin de comprendre ce qui cloche (vu qu’on est en Avril : Je sais c’est con). Quelle ne fut pas ma surprise de m’apercevoir que le sphincter strié fonctionnait non seulement toujours mais que sa capacité est bien supérieure à la normale d’une personne n’ayant jamais été incontinenté. Mon urologue français était lui aussi très étonné de ce résultat totalement incompatible avec ce que j’ai subi. Bref, ce sera une histoire classée d’ici une petite semaine. Pour les néophytes, la pression de cloture suivant mon âge (capacité du sphincter à se contracter) ne devrait pas dépasser 53 (marge 20%). J’atteints entre 80 et 90. soit presque le double ! De quoi en perdre son latin ! Le plus étrange dans cette affaire c’est que j’ai tout de même des fuites. Le problèmes c’est la nuit, enfin lorsque je ne prends pas d’alfuzosine. Ce dernier est un alpha Bloquant sélectif et là encore mon urologue français ne comprends pas pourquoi il fonctionne alors que le vésicare a eu l’effet inverse. Le monde à ses mystères que la science ne peut expliquer !

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Masculin, Féminin…et la sexualité dans tout ca ?

J’ai reçu aujourd’hui un message privé qui m’a interpellé. Il me pose une question très pertinente. Je dois avouer que j’ai été assez touché par ce message. Il met l’accent sur un point qui m’a longtemps perturbé : la gestion de ma sexualité avec mes envies singulières. En fait, je n’ai pas à proprement parler de sexualité normale. Je veux dire qu’une relation sexuelle avec une femme a toujours été un calvaire. Mon dernier Coit, c’était un 11 Juillet 2007 et franchement il m’a fallu surmonter une dernière fois cette hantise pour arriver à bander correctement. Je suis pourtant pourvu de tous les atouts utiles et nécessaires et comble de malchance, je plais beaucoup aux filles. Bref, j’ai traversé les années avec cette hantise d’aller au terme d’une relation normale avec une fille. Il faut dire que depuis que je suis môme, je me suis toujours senti attiré par le travestissement et bien évidemment les couches culottes. Deux passions qui ont fini par faire de moi un type assez singulier. Coté travestissement j’ai été très loin et je continue d’aimer ce jeu de rôle sans souffrir de ne pas être une fille. La photo en illustration (faite il y a 1 semaine), montre que ce coté ne m’a pas lâché. Il a fallu que j’adapte le coté fille à cette incontinence désormais quotidienne, aussi je ne porte plus de jupe droites mais j’opte pour des tenues en adéquation avec frous frous et robes évasées type soubrette ou sissy. La sexualité est bien sur présente cependant elle est “déviée”. Mes plaisirs solitaires ne sont plus masturbatoires (ça j’ai stoppé il y a plus de 3 ans). Je peux toutefois prendre un “certain” plaisir via une simple brosse à dent électrique ou bien simplement sous l’effet d’une bonne concentration. Pas simple à expliquer et cette “jouissance” est beaucoup plus proche de la jouissance féminine. D’ailleurs suite à la résection, l’éjaculation est rétrograde. C’est à dire que le “sperme” si j’en fabrique encore (rires) fini son chemin dans la vessie.
Coté nouvelles fraiches : Mon urologue m’a confirmé l’ultime intervention le 05 Mai prochain. Nous partons avec Nathy direction le soleil dans un Hotel avec piscine et tout le toutim (on va etre bien tintin !!!). Cette intervention sera très légère (une cht’tite incision du col vésical). On va profiter du soleil Tunisien et de cette population décidément adorable (ca va changer de la France et des cons).
Plus que 14 jours à attendre : Une broutille !!

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Médecine du Travail

J’appréhendais un peu cette journée du 03 Avril. Bien évidemment, il m’était impossible de donner la version officielle. Alors j’ai construit une petite histoire à faire pleurer dans les chaumières. Une histoire qui devait rester crédible. Impossible pour moi de venir sans couches, je ne suis plus étanche ! Avec une légère appréhension et sitôt rentré dans le cabinet, j’ai livré une version officieuse clefs en main. La femme médecin, charmante au demeurant, m’a écouté avec grand intérêt en posant quelques questions ça et là. Cela faisait 3 ans que je n’avais pas été convoqué à cette visite médicale. En règle générale c’est tous les 2 ans, mais ils avaient du m’oublier. Dernière visite : Avril 2011. Je m’en souviens très bien car en Mai de cette année, je partais avec Nathy an Tunisie pour l’acte 1 scène I : Injection de botox dans les sphincters. Bref, passé les salutations d’usage, je lui ai expliqué que si je me souvenais bien de la dernière visite, c’est qu’en Mai 2011 (15 jours plus tard) j’étais parti en Tunisie et que j’étais tombé dans l’escalier en marbre sur les fesses. Une chute qui m’avais conduit directement dans une clinique non loin de là. Cette chute avait réveillé une ancienne fracture lorsque j’avais 15 ans.
A l’époque j’aidais un ami à descendre une de ces vielles gazinières hyper lourdes dans son garage. Dans l’escalier, j’avais raté une marche et j’étais tombé sur les fesses en prenant aussi le poids de la gazinière.
Une fracture mal soignée qui avait alors perturbé la liaison sacrale coccyx/nerf pudental. Cette chute en Tunisie avait fini par rompre ce fameux nerf pudental et bloqué l’ensemble du couple col vésical/ sphincter strié. Pas de dommage au coccyx, qui avait laissé lors de la première fracture une partie saillante justement à proximité du nerf incriminé. Un peu comme un couteau, la chute a fini par sectionner net ce nerf. Bref, rentré en France avec un système bloqué et obligation de sondage vésical. Un état que je ne pouvais pas supporter compte tenu de mon métier. Infections urinaires à répétition. Vu que mon système de contrôle était fermé à jamais, et devant les fins de non recevoir des urologues sur St Nazaire, je me suis tourné vers l’urologue en Tunisie qui m’avait pris en charge lors de mon bref passage à la clinique. Il avait des solutions (injection de toxine botullique, stent….etc etc…). La solution du Stent m’ayant convenue parfaitement, j’y suis alors retourné pour en finir définitivement avec ces blocages. La seule contrainte c’est le port de couches mais ça reste très acceptable par rapport à ce que j’ai vécu. J’ai fini par lui dire que cette chute aurait aussi pu me faire perdre l’ensemble de mes fonctions motrices et que l’incontinence est finalement un moindre mal.
Une fois ce paragraphe clos, elle m’a ausculté en me demandant de me déshabiller. Je lui ai juste demandé si je pouvais garder mon pantalon, question de pudeur. Elle a accepté sans problèmes. Voili voilou…Nathy n’en revient toujours pas !! Ben si !! Je l’ai fait …et d’ailleurs j’ai enregistré nos échanges via l’iPhone bien caché au fond de la poche du blouson. Je viens de l’avoir au téléphone et elle m’a dit : “T’as des couilles !! ” Peut être mais, depuis plus de 2 ans, elles sont noyées dans le pipi !! 🙂

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
Translate »
error: Contenu protégé !!