Nathan Chevalier
Journal Intime d'un mouilleur de couches.

Le changement c’est très bientôt…

Plus que 28 jours avant l’opération définitive. Si vous saviez comme nous avons hâte Nathy et moi. Ce 29 Avril marquera le début d’une nouvelle vie qui aura ses propres règles. Des règles qui devront être en phase avec cette nouvelle condition de pisseux, à commencer par une réorganisation totale de la garde robe. Il n’y a que dans des cadres bien particuliers comme le travail, la famille ou les amis ou je serai autorisé à cacher la couche par des vêtements adultes. Étant donné que j’ai la chance de pouvoir mettre des vêtements de taille 14 ou 16 ans, la garde robe du pisseux s’est étoffée au fur et à mesure des années. Une garde robe qui s’est encore agrémentée de chaussures colorées à scratch (trouvées dans le rayon enfant chez Sarenza). Entre tee shirt courts, pantalon à taille élastique sans braguette et chaussures à scratch, le look “pré- ado attardé” se dessine. Un look qui bien que facilement identifiable reste acceptable aux yeux des autres. Risible très certainement, en proies aux quolibets et fous rires à peine dissimulés (comme nous l’avons vécu sur Bénodet l’été dernier lors de nos tests vestimentaires). Je me souviens d’avoir piqué un phare lors de notre premier voyage où dans l’avion j’ai du aller récupérer un sac rangé dans les compartiments en hauteur. Je dois donc tendre les bras et bien sur le tee shirt suis le mouvement, laisse apparaitre la culotte plastique sous le short qu’une femme assise juste à coté de nous a bien observé. Une autre anecdote (que Nathy m’a rapporté mais que je n’ai pas vu) c’est lors que notre dernier voyages ou un groupe de jeunes filles semblait morte de rire en voyant ma culotte plastique au moment ou je réglais une addition dans un fast food (et oui il en ont aussi). Des anecdotes j’en ai encore toute une valise. Ce qui est clair c’est que le choix de la tenue catalyse les regards qui irrémédiablement vont ensuite se concentrer sur la couche que l’on peut aisément soupçonner.
En fait tout est dans le détail (une sorte de faisceau d’indice).
Les pantalons : Il est impératif qu’ils soient sans braguette et à taille élastique. Ceux de chez inpetto ont une taille légèrement bombée (pour recevoir une couche) et ont donc un aspect assez similaire à ceux des bébés sans pour autant être trop marqués ou identifiables. Le fait de ne pas avoir de braguette induit de façon inconsciente l’immaturité du système urinaire.
Les Chaussures à scratch (colorées c’est mieux) sont facile à enlever mais généralement associées aux enfants qui ne savent pas encore lacer leurs chaussures.
Une bonne odeur de Talc ou de Mustela est un autre détail souvent négligé. Il conduit ceux qui l’ont détecté à en chercher l’origine. De façon évidente, si vous détectez une odeur qui vous semble bizarre, vous allez en chercher la cause … c’est humain.(j’ai remarqué que je le fais systématiquement).
Tee shirt court Certainement le meilleur moyen de laisser aux observateurs un accès libre à vos fesses. A vous ensuite de faire très attention lorsque vous vous asseyez, vous accroupissez ou levez les bras pour une quelconque raison.
Plusieurs anecdotes à ce sujet, dont une particulièrement honteuse où nous étions à diner avec Nathy dans un restaurant lorsqu’elle remarque (un peu gênée) qu’une des filles d’un groupe de 5 sur une table à coté avait repéré la culotte en plastique. La cause principale :Un tee shirt Inpetto trop court ainsi qu’une chaise au dossier ouvert. Les regards restaient discrets mêlés de fous rires, de chuchotements et de paires d’yeux qui n’en finissaient pas d’admirer le spectacle qui s’offrait à leurs yeux. Car bien évidement cette curiosité s’était rapidement propagée aux autres filles.
La Plage Reste à mes yeux l’expérience la plus terrifiante. Nous rentrons alors dans une autre dimension : Le monde du visible.
Car bien évidemment le short échancré est de sortie (ou bien le maillot de bain spécial incontinent)
Il laisse apercevoir la couche (ou la culotte plastique) à l’entrejambe. Le doute fait alors place à la certitude. C’est un monde qui reste à découvrir… Je flippe d’avance (bien qu’il me soit déjà arrivé par le passé de mener quelques incursions en short et couche en milieu sableux).

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »
error: Contenu protégé !!